ENFANTS & ADO, LA PRUDENCE S'IMPOSE


une adolescente sur son telephone risque de se suicider a cause de momo challenge

En 2019, j'ai rédigé un rapport d'expertise en hypnose pour une brillante avocate intervenant dans une terrible affaire pénale aux ramifications internationales (toujours en cours d’instruction). Cette sombre affaire relève d’un nouveau type de criminalité en ligne qui tue nos enfants.

Cette criminalité frappe directement nos enfants et adolescents au cœur même de leur foyer et vise à les conduire, par des techniques hypnotiques (clairement identifiées et décryptées dans mon rapport), progressivement et sous hypnose au suicide.


De nombreuses victimes, enfants et adolescents, sont à déplorer en France et dans le monde. Ces très jeunes se donnent la mort d'après un rituel qui ressemble à une signature, telle une empreinte laissée par leur bourreau. On retrouve cette signature dans différentes affaires et en différentes régions de France et du monde.

Le nombre important de victimes recensées se situe certainement bien en dessous de la réalité puisque les rapprochements entre les fins tragiques de ces enfants et ados et cette nouvelle forme de criminalité ne sont pas toujours établis par manque d'information.


Cet article vise donc à alerter les parents et responsables quant à ces dangers. Cet extrait vidéo de reportage dans lequel j’interviens en tant qu'expert en dit également long sur le sujet.


Il paraît important d’en parler davantage autour de nous puisqu'à ma connaissance, aucune campagne d’envergure nationale ou internationale de prévention n’existe. Souhaitons que cela change.

Le "Momo Challenge" est apparu en France durant l’été 2018. Ciblant principalement les enfants et adolescents très présents sur les réseaux sociaux (WhatsApp, YouTube, FaceBook, Snapchat, TikTok, Instagram, jeux en réseaux, etc.) ; il se présente comme un "jeu de défis".


La figure de "Momo" se propage sur les réseaux sociaux sous l’apparence d’une déclinaison d’images fixes ou mobiles effrayantes, empruntées (sans autorisation) à un studio privé d'effets spéciaux(4).


Les responsables de ces entreprises macabres utilisent le visage de "Momo" pour "appâter" de futures victimes, en vue de leur faire composer un numéro de téléphone via l’application WhatsApp. Ce stratagème qui évolue au fil du temps est souvent le point de départ d’une escalade d’actions et comportements mortifères.


"Momo Challenge" fonctionne comme le "Blue Whale Challenge".

Ce dernier plus ancien, est déjà reconnu comme responsable de nombreux suicides d’adolescents dans le monde. "Blue Whale Challenge" ou "Défi de la Baleine Bleue"(5) est un "jeu" mortifère né en Russie dans les années 2015.


Un article paru le 16 mai 2016 dans le journal Russe "Novaïa Gazeta"(6) montre les liens entre de nombreux suicides d’adolescents (survenus en Russie entre novembre 2015 et avril 2016) et la possible "légende urbaine" nommée "Blue Whale Challenge".


Selon les articles du journal français "Le Monde"(7) parus les 15 mars 2017 et 20 juillet 2017, les instigateurs de ce "jeu" seraient au nombre de trois. L’un d’eux, Philippe B. fut arrêté et mis en examen en novembre 2016 pour "incitation au suicide"(8) et condamné (en Sibérie) en juillet 2017 à trois ans de prison (pour avoir provoqué deux suicides).


Ce jeu semble être aussi responsable de la mort de sept jeunes en Algérie en 2017(9).


Les victimes sont amenées à réaliser une série de défis allant du plus inoffensif au plus dangereux (même modes opératoires que "Momo challenge"). L’ensemble du processus est nourri de messages inquiétants à connotation "paranormale » et/ou "satanique" et d’images violentes dans un principe de fascination et sidération égal au "Momo challenge "(10).


En Argentine la police a suspecté le "Momo challenge" d’être à l’origine du suicide d’une enfant de 12 ans (Buenos Aires, 2018). Avant de mettre fin à ses jours, l'adolescente s’est filmée avec son téléphone portable. Selon le "Buenos Aires Times", la police argentine a déclaré : "Nous pensons que son intention était de mettre la vidéo en ligne pour le Momo challenge..."(11).


En France quelques mises en garde visent à encourager les utilisateurs de réseaux sociaux à bloquer les numéros des téléphones liés au "Momo Challenge" et à les signaler aux autorités compétentes. Ces principes apparaissent bien insuffisants en rapport aux risques encourus par des enfants/adolescents en quête d’identité, de repères existentiels et de sensations fortes.


Quelques articles évoquent le "Momo Challenge" comme un canular ou une légende urbaine "peu dangereuse", basée sur une psychose collective, elle-même amplifiée par l’effet viral des réseaux sociaux.

Cette hypothèse est en définitive très éloignée de la réalité. Elle s’explique en partie par la prolifération de montages vidéos et "fake-news". Ils participent ainsi d’un phénomène de fascination collectif et, de plus, protègent les principaux responsables qui se fondent dans ce paysage brumeux.


Gerome ETTZEVOGLOV

Auteur, conférencier, consultant Président d'honneur du Syndicat Français des Praticiens en Hypnose Intégrative®

Le partage de cette image sans modification est libre de droit.

La reproduction partielle ou totale de cet article ou de citations "en dehors de cette image" est permise sous la condition de nommer son auteur: ©Citation de G. ETTZEVOGLOV Expert Hypnose Nice


Dernier livre: "Les Dessous de l'Hypnose en France, Immersion au Coeur d'un Univers Fascinant", Paris, Éditions EUTHYMIX, 2018." G. ETTZEVOGLOV.​

Téléchargement gratuit >


Suivez By Ettzevoglov et recevez des citations, articles & +.


Notes de bas de page

4) « Link Factory ». L’oeuvre originale est une sculpture de l’artiste japonais Keisuke Aiso. Elle représente un être imaginaire mi- femme, mi-oiseau. 5) Cette appellation est basée sur une théorie relatant l’échouage de certaines baleines bleues comme un suicide de cétacés.

6) (ru) « Группы смерти (18+) », Новая газета - Novayagazeta.ru, 16 mai 2016. Lire en ligne : https://www.novayagazeta.ru/articles/ 2016/05/16/68604-gruppy-smerti-18

7) Perrine Signoret, « Blue Whale Challenge : itinéraire d’une légende urbaine sur Internet », Le Monde.fr, 15 mars 2017 (ISSN 1950-6244). Lire en ligne : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/03/15/blue-whale-challenge-itineraire-d-une-legende- urbaine-sur-internet_5094540_4408996.html

8) « Blue whale challenge » : un homme condamné à trois ans de prison en Russie », Le Monde.fr, 20 juillet 2017 (ISSN 1950-6244). Lire en ligne : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/07/20/blue-whale-challenge-un-homme-condamne-a-trois-ans-de-prison- en-russie_5162823_4408996.html

9) « Algérie : l’inquiétante « Baleine bleue », le jeu qui pousse les jeunes au suicide – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com, 12 décembre 2017. Lire en ligne : https://www.jeuneafrique.com/501553/societe/algerie-linquietante-baleine-bleue-le-jeu-qui-pousse- les-jeunes-au-suicide/


Articles de ©Auteur G.Ettzevoglov 2019-2021